Mise à jour : 5 avril 2024.

Photo à la une : album de famille de Marie, Monique et Denis Couture (1954-1989), les futurs descendants d’Angéline et de Jacques.

La photo intégrale a été diffusée à l’occasion de la Saint-Valentin.

Une photo de mariage : l’inoubliable souvenir d’un évènement si rassembleur ! Celle-ci fut prise à l’occasion du mariage d’Angéline Thibault (1913-2005) et de Jacques Couture (1916-1990). Des feuilles au sol nous indiquent que nous sommes à l’automne et cette célébration se passe en 1946.

Parmi les invités des familles Thibault et Couture, à gauche de cette photo, du côté de Jacques, les proches de Léocadie et de Josaphat Couture.

Familles et ami.e.s… Vous avez rendez-vous à la fin de cet article, pour retrouver Léon, Achille, Yvonne Patenaude, Rhéa Bélanger, Thérèse et Paul Tellier, Denyse et Fernand, ainsi que ses frères Robert et Yves ; et plusieurs autres visages de la famille, dont la grand-mère Justine Parent Clairoux

Connaître nos origines, apprendre de nos lignées familiales, connaître aussi le nom de famille de nos aïeules – c’est-à-dire des femmes –, une façon d’enraciner et de cultiver le souvenir de ceux et celles qui nous ont précédés et peut-être d’en apprendre un peu plus sur soi-même…

Bonnes découvertes !

ÉTERNELLES JEUNESSES

On oublie souvent que la génération qui nous précède et qui nous a engendrés a aussi été jeune. 

Et, les parents préfèrent souvent que leurs enfants ignorent qu’eux aussi n’ont pas toujours écouté et obéi à la lettre à ce que l’entourage familial, amical et social, leur disait de faire ou de ne pas faire.

De là peut-être cette maxime aux origines incertaines…

« LES AMOUREUX SONT SEULS
AU MONDE ! »

La magnifique photo de mariage de l’image à la une vient peut-être contredire cette maxime… Mais elle donne le ton à cette réflexion sur le mariage.

« Les amoureux sont seuls au monde parce que l’amour révèle que l’autre est un monde à lui tout seul, dans lequel il y a pourtant de la place pour deux.

Mais les amoureux sont aussi seuls au monde parce que c’est parfois difficilement compréhensible pour les autres. »

Source : Sagesse Google

On ne voit pas le temps passé...

On ne voit pas le temps passé.

Jean Ferrat

On se marie tôt à vingt ans et l’on n’attend pas des années

Pour faire trois ou quatre enfants qui vous occupent vos journées

Entre les courses la vaisselle, entre ménage et déjeuner

Le monde peut battre de l’aile, on n’a pas le temps d’y penser

Faut-il pleurer, faut-il en rire ? Fait-elle envie ou bien pitié ?

Je n’ai pas le cœur à le dire, on ne voit pas le temps passer

Une odeur de café qui fume et voilà tout son univers

Les enfants jouent, le mari fume, les jours s’écoulent à l’envers

À peine voit-on ses enfants naître qu’il faut déjà les embrasser

Et l’on n’étend plus aux fenêtres qu’une jeunesse à repasser

Faut-il pleurer, faut-il en rire ? Fait-elle envie ou bien pitié ?

Je n’ai pas le cœur à le dire, on ne voit pas le temps passer

Elle n’a vu dans les dimanches qu’un costume frais repassé

Quelques fleurs ou bien quelques branches décorant la salle à manger

Quand toute une vie se résume en millions de pas dérisoires

Prise comme marteau et enclume, entre une table et une armoire

Faut-il pleurer, faut-il en rire ? Fait-elle envie ou bien pitié ?

Je n’ai pas le cœur à le dire, on ne voit pas le temps passer.

Source : LyricFind

Paroles de On ne voit pas le temps passer © Tunecore Inc

Du grand Jean Ferrat ! Une chanson aussi magnifiquement interprétée par Isabelle Aubret

UN MOMENT ARCHIVES… UN VRAI TRÉSOR DE PHOTOS DE MARIAGE
• ÉGLISE SAINT-RÉDEMPTEUR • AUTOMNE 1946

Source : album de famille de Marie et Monique Couture.

Un grand jour pour Angéline Thibault et Jacques Couture. Vive la mariée, vive le marié !

Première rangée : à gauche de Léocadie, sa mère Justine Parent, veuve de Nelson Clairoux.

Fernand passera une partie de son enfance chez sa grand-mère Justine.

Rangée du haut, à gauche : Yves Couture (1924-1977), alors âgé de 22 ans ; Léon et Achille Couture ; devant eux : Yvonne Patenaude, Rhéa Bélanger.

De la grande visite : la belle Thérèse et son prétendant tout souriant Paul Tellier !

À l’avant-plan, un jeune Robert Couture alors agé de 24 ans.

Denyse Julien et Fernand Couture, les jeunes premiers.

GRATITUDE

Aux générations qui nous ont précédés, à ces existences, entre patriarcat et matriarcat… aux Philomène LetellierAlphonse Couture… à Justine Parent, Nelson Clairoux, à Léocadie et Josaphat… et à tant d’autres, merci pour tout !

RÉFÉRENCES ET SOURCES

GUILLAUME COUTURE • Le roturier bâtisseur.

Par Pierre Couture (auteur né à Montréal). • Éditeur XYZ. 2005. 161 pages.

* * *

ILS ONT COURU L’AMÉRIQUE – De remarquables oubliés. Tome 2.

L’histoire de Guillaume Couture, pages 58 à 90. • Par Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque. • Lux Éditeur. 2014.

ARTICLES SIMILAIRES…

L’écho de Marie-Jeanne

L’écho de Marie-Jeanne

En 2024, comme j’aurais aimé discuter de la santé du cœur avec Sœur Marie-Jeanne Clairoux, décédée il y a soixante-cinq ans…

L’ancêtre Guillaume Couture

L’ancêtre Guillaume Couture

Mon cher Guillaume Couture (1618-1701), alias Achirra, il y a tant à apprendre de ta vie en pays autochtone et en Nouvelle-France…

Au coeur de l’amitié

Au coeur de l’amitié

L’estime de soi n’est-elle pas le prélude à toute forme d’amitié, d’amour et de partage ?

Le grand retour

Le grand retour

Revenir chez soi. Cultiver son autonomie. Procéder à une gymnastique de l’esprit pour retrouver la parole. Retrouver la santé…

error: Contenu protégé !

S'abonner à mon infolettre

Rejoignez ma liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. 

 

Louis Couture

Les Créations Diversiformes

Merci de votre inscription.

S'abonner à mon infolettre

Rejoignez ma liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. 

 

Louis Couture

Les Créations Diversiformes

Merci de votre inscription.

Share This