Mise à jour : juin 2023
Photos : Louis-Georges

Entre continuité et nouveauté, les Jardins diversiformes toujours en transformation.

Depuis l’été 2020, dans les Jardins diversiformes, de nouvelles installations ont été ajoutées, avec un clin d’œil à l’histoire, alors que d’autres, plus anciennes, ont été revisitées et remises à jour.

Dans l’article récent Installations et jardins, je vous présentais mes premières installations.

Avec la pandémie et les confinements, la vie sociale est au ralenti. Le temps est propice pour ces rendez-vous avec la créativité.

De nouveaux projets d’installations sont déjà prévus pour les étés à venir.

Les Jardins diversiformes • Visites virtuelles • Page Facebook Diversiformes

À chaque saisons, des nouveautés…

« Avec vous, j’aime découvrir ces nouvelles installations qui, je l’espère, mettront de la couleur dans vos visites virtuelles.

Une installation est une forme d’art qui consiste à juxtaposer et à organiser divers éléments dans un espace, de façon à lui ajouter une touche de magie ou de réflexion. »

Votre guide déesse Diane

Pour agrandir la photo ou activer un album, on clique sur la photo

Pour lire le texte, on clique sur le symbole +

TREILLIS CATALANS • 1, 2 et 3...

Qui n’a pas rêvé un jour d’avoir un potager ? Et pourtant, cultiver des légumes demande attention, soins et efforts.

Les Jardins diversiformes qui, durant des années ont été de vastes potagers, sont peu à peu devenus des jardins fleuris.

L’idée de cultiver quelques légumes est revenue plus modestement, au moment où je réalisais ces trois structures verticales. En effet, ces tours vertes servent de supports aux haricots d’Espagne ‘scarlet runner’ et parfois à d’autres plantes grimpantes.

Malgré le nom « haricot d’Espagne », cette plante est une espèce originaire des montagnes d’Amérique centrale et du Mexique.

Éléments • Treillis métallique et poteaux en métal galvanisé.

CATALOGNE ET CASTELLS...

Ces trois structures sont inspirées de la tradition des castells, un mot qui veut simplement dire château en catalan. La Catalogne, avec sa légendaire capitale Barcelone, est une région industrielle influente de l’Espagne qui a aussi un rayonnement culturel qui dépasse ses frontières.

Le castell est une pyramide humaine qui se compose d’une multitude de personnes grimpées et empilées debout sur les épaules des uns et des autres. C’est l’une des plus incroyables traditions de la Catalogne.

Ce désir d’explorer le potager vertical – s’élevant vers le ciel – a coïncidé avec le réveil national de la Catalogne. Des reportages télévisés nous présentaient les grands rassemblements culturels autour des castells.

Depuis des siècles, entre résistance, survivance et audace, cette société distincte est toujours en quête de reconnaissance et d’autonomie.

Comme tant d’autres petites nations dépossédées de leur histoire, de leur culture, de leur langue, et souvent annexées, incorporées à de grands ensembles sociopolitiques, la Catalogne ne veut plus seulement survivre, quitte à assumer pleinement sa souveraineté.

Mon volcan – 1, 2 et 3...

Les trois volcans sont situés à des endroits bien en vue. Ils symbolisent une vie cosmique en constante effervescence.

Mais, curieusement, c’est l’idée de la colère qui a été l’étincelle d’un premier volcan. Ha ! Ha ! En effet, il arrive à certains de vivre au bord du « cratère » des autres, là où la colère peut faire éruption à tout moment !

Parmi mes concepts, c’est le plus simple et le plus pratique. L’ensemble repose sur de la toile géotextile. Un anneau de grillage ceinture la base de la structure et des pierres des champs sont déposées en équilibre, à partir du centre, afin de créer une tension le long de cet anneau.

Puis, pour donner une forme pyramidale, des galets sont accumulés par-dessus ces premières couches de pierres. Les tamias (les petits suisses) en ont fait leur cachette.

La partie centrale est occupée par un cylindre de treillis qui, comme un carquois, sert à regrouper les tiges des bois de la graminée géante miscanthus floridulus qui jaillit comme un feu d’artifice.

Une variante consiste plutôt à installer dans le carquois des branches de noisetier rehaussées de couleurs.

Éléments • Toile géotextile, treillis et poteaux galvanisés ; pierres des champs et galets ; bois de miscanthus floridulus ou branches peintes de noisetier d’Amérique et de cerisier sauvage.

UNE OFFRANDE POUR ARTÉMIS...

Tout près de la place Tahrir, on retrouve l’installation dédiée à notre guide virtuelle déesse Diane et à Artémis, son double grec. Plus qu’une offrande, c’est un remerciement à la vie.

Éléments • Urne de jardin, branches de cèdre peintes, cocottes sphériques, pierre à patio et paillis.

NOS FEUX D’artIFICE...

Huit silos en treillis galvanisé, comme autant de carquois élancés vers le ciel pour nous offrir comme des feux d’ARTifice, dès que les rayons du soleil frôlent les bois de miscanthus.

Cette installation est dédiée au grand chef Seattle (v. 1786-1866), chef des nations Duwamish et Suquamish.

« Toutes les choses sont reliées entre elles. Quoiqu’il arrive à la Terre, cela nous arrivera à nous qui sommes ses enfants. »

Extrait du discours prononcé en 1854 par Seattle, devant Isaac Stevens, premier gouverneur du Territoire de Washington.

Éléments • Cylindres de treillis métallique, poteaux galvanisés, bois de miscanthus floridulus.

Végétaux à proximité • Framboisiers, rudbeckie lacinié ‘Herbstsonne’.

BON VOISINAGE...

Parfois, il arrive qu’une statue et un contexte inspirent une installation. Ainsi, tout comme déesse Diane protège notre maison contre le nouveau coronavirus, notre Gargouille-aux-Pétasites – un cadeau de départ d’ex-bons voisins – protège à son tour les Jardins diversiformes en repoussant le « maléfique ».

Avec cette gargouille, il fait bon vivre dans un voisinage, un état, où il y a dialogues civiques, partages et vie sociale dynamique.

Ouf ! Grâce à cette présence insolite, nous sommes immunisés contre le sexisme, l’âgisme, le racisme, l’antisémitisme, l’islamophobie, l’homophobie, l’intrigue foncière, la calomnie, l’abus bureaucratique, la corruption, etc.

Prenons garde aux gargouillements et aux préjugements !

Éléments • Socle en ciment, gargouille en polymère.

Végétaux à proximité • Pétasites du Japon, cierge d’argent, pulmoniares.

CAPTEUR / ÉMETTEUR – 2...

Cette installation « deuxième version » occupe maintenant un nouvel emplacement à l’arrière des Jardins et elle a été modifié pour mieux affronter les grands vents.

Avec sa forme rectangulaire et élancée cette structure fait le bonheur des quatre saisons. C’est une sorte d’antenne tendue vers le ciel, prête à recevoir vos questions et vos commentaires lors des visites des Jardins diversiformes.

Végétaux à proximité • Astilboïde tabularis et variété d’hostas.

Éléments • Treillis galvanisé, rondins de bois peints, branches de cèdre et cocottes sphériques…

PLACE TAHRIR • En mutation...

Place Tahrir (Place de la Libération) • De loin, c’est mon installation la plus complexe et la plus éreintante ! D’ailleurs, encore en 2020, elle est toujours en devenir.

Elle a été réalisée dans la foulée des évènements de la Place Tahrir, au Caire, survenus en 2011 : le fameux Printemps arabe.

Sa forme en spirale nous rappelle à quel point est sinueux le chemin qui mène à une plus grande démocratie.

Une démocratie synonyme de plus grande liberté pour les individus, d’état de droit, d’ouverture sur le monde, mais aussi de développement équitable, durable et de proximité. Une société dont les dirigeants aspirent à une meilleure répartition des richesses au sein du peuple.

Un processus complexe, non seulement pour l’Égypte, mais pour l’ensemble des peuples du monde dont plusieurs traînent les séquelles du colonialisme européen, de l’impérialisme américain ou de l’ingérence de puissances étrangères.

Éléments • Treillis galvanisé, galets, pierres des champs, bois de noisetier d’Amérique ou de miscanthus floridulus.

LA PERLE RARE DE MOUSTAKI...

Durant quelques années, un pot noir en céramique était intégré à l’ensemble. Cet ajout en forme de perle noire se voulait un clin d’œil à la chanson Ma Liberté, de Georges Moustaki.

Moustaki, cette perle rare de la chanson avait des origines familiales du côté de la ville d’Alexandrie, en Égypte. « … Ma liberté longtemps je t’ai gardée comme une perle rare… »

TERROIR AFRICA...

Une installation qui fait un clin d’œil à nos lointaines racines. Un mariage coloré entre la nuit des temps et notre époque moderne, dans laquelle une Afrique émergente occupe déjà une place dynamique.

Des groupes humains, des continents diversifiés, mais pour l’ensemble de l’humanité, une origine commune. Quand on y pense, l’Afrique est peut-être le lieu qui a inspiré le mythe du Paradis terrestre.

Notre espèce, Homo sapiens, y aurait vu le jour, avant d’entreprendre La longue marche de l’humanité sur la terre et dans le cosmos, comme le disait si bien le peintre mexicain David Alfaro Siqueiros (1896-1974) dans une de ses murales.

Éléments • Treillis galvanisé, branches peintes de viorne.

 Végétaux à proximité • Hémérocalle fauve, astilboïde tabularis et variété d’hostas.

ÉNIGMA TURING • En construction...

En hommage à Alan Turing (1912-1954), célèbre mathématicien britannique, cryptanalyste et grand informaticien précurseur de nos ordinateurs contemporains.

Grâce à lui, les messages militaires codés de la machine nazie Énigma ont pu être déchiffrés par les Services secrets des Alliés.

L’Histoire a retenu que par son savoir, sa machine à décoder Énigma, et le travail de l’équipe qu’il dirigeait, la 2e Guerre mondiale aurait été écourtée de deux ans et vingt millions de vies auraient été épargnées. Et pourtant, la suite de la vie de notre héros de guerre laisse perplexe.

Dans la société hétéronormative de l’époque, Turing a eu des démêlés avec la justice et au début des années 1950, il a été condamné à subir une castration chimique. Peu après cette sentence, son suicide aurait laissé les personnes de son entourage dans le doute.

En 2013, la reine Élisabeth II a signé un acte royal de clémence reconnaissant que c’était une condamnation « que nous considérerions aujourd’hui comme injuste et discriminatoire ».

Éléments • Treillis galvanisé, branches peintes de viorne, tiges de viorne et de noisetier d’Amérique.

Végétaux à proximité • Crocosmia lucifer, salilcaire, aster, pivoine.

CINÉMA • L’excellent film Le jeux de l’imitation, sorti en 2014, relate l’intense période Énigma.

Note écologique… « De nos jours, plus que jamais, la créativité prend forme dans des projets écologiques et durables.

Puisque la peinture acrylique – parfois utilisée dans ces projets – est un dérivé du pétrole, les débris de branches peintes de ces installations ne seront pas abandonnés dans la nature.

Au fur et à mesure, ces particules sont récupérées et, idéalement, intégrées à d’autres types de créations Diversiformes… »

Déesse Diane

ARTICLES SIMILAIRES…

Statues et jardins

Statues et jardins

Déesse Diane n’est pas seule à veiller sur les Jardins diversiformes, plusieurs de ses amis mettent la main à la roue et l’accompagnent dans cette tache…

Ma déesse Diane en avril

Ma déesse Diane en avril

Ne se fiant pas aux apparences, dès aujourd’hui, déesse Diane nous invite à suivre pas à pas l’arrivée du printemps…

Nature et culture : les MosaïCanada 150

Nature et culture : les MosaïCanada 150

En 2018, les Mosaïcultures de Gatineau étaient toujours aussi fascinantes à visiter, tout comme le furent les MosaïCanada, du 150e du Canada, qui nous avaient inspiré cet article…

error: Contenu protégé !

S'abonner à mon infolettre

Rejoignez ma liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. 

 

Louis Couture

Les Créations Diversiformes

Merci de votre inscription.

S'abonner à mon infolettre

Rejoignez ma liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. 

 

Louis Couture

Les Créations Diversiformes

Merci de votre inscription.

Share This