Sur les feuilles géantes des pétasites, l’ombre du jardinier invisible

Mise à jour : août 2021

SURVOL – Les jardins ont-ils une histoire ? Voilà une vaste question.

Au fil du temps, nous avons beaucoup exploré en composant avec les Jardins diversiformes.

Puis, pour nous guider, nous avons rapidement ressenti le besoin de fouiller l’histoire des jardins à travers les époques et les cultures.

Une histoire qui remonte à l’antiquité.

Explorations photographiques : L. Couture

* * *

Personnellement, j’aime bien les jardins à l’italienne et à la française, hérités de la Renaissance,  où tout est aligné, taillé, pour ne pas dire manucuré.

À travers l’histoire, le concept du jardin a emprunté diverses orientations et a pris la couleur de tel pays ou de telle civilisation.

Aussi, la nature et les jardins ont inspiré nombre de textes sacrées, de légendes, de mythes et d’œuvres de fiction. On a qu’à penser au Paradis terrestre, aux Jardins suspendus de Babylone, aux jardins Akadémos de Socrate et Platon et à tant d’autres.

JARDIN À LA FRANÇAISE ET JARDIN ANGLAIS

Plus près de nous dans le temps, visiter le Château de Versailles est un incontournable pour comprendre le type de jardin hérité de la Renaissance et de l’aristocratie.

Puis, au 19e siècle, arrive le jardin anglais, avec son allure champêtre si propice au romantisme. À l’italienne, à la française ou à l’anglaise : le choix est grand.

Tout en cherchant leur propre voie, les Jardins diversiformes s’inspirent du meilleur de ces styles. Pourtant, l’idéal du jardin anglais, demeure mon approche préférée, même si elle comporte, elle aussi, son lot de défis.

JARDIN RÉEL

D’ailleurs, composer un jardin n’est pas qu’une affaire de structure ou de style, c’est aussi tenir compte de plusieurs facteurs propres à chaque écosystème.

Et la liste est assez longue : la zone de rusticité, l’exposition au soleil, le type de sol ; la morphologie du terrain, plat ou l’incliné ; la période de floraison de chaque plant, sa couleur, sa hauteur. Il faut aussi tenir compte des types de feuillages, des besoin en eau, en drainage, etc.

Et, bien entendu, la question de fond : le jardinier peut consacrer combien de temps à son jardin ?

FLUIDITÉ ET INVISIBILLITÉ

Les Jardins diversiformes sont donc au carrefour de grands courants horticoles.

Du jardin anglais, nous avons gardé l’idée que le jardinier-créateur disparaît dans son jardin ou si vous préférez, on a l’impression que ses interventions se fondent, se diluent, dans le décor.

On ne trouvera pas dans ce type de jardin, des arbres majoritairement taillés en formes géométriques ou encore de sol dénudé dans des plates-bandes à la André Le Nôtre (1613-1700).

On est ici plus près des tableaux bucoliques de Claude Lorrain (1600-1682), un des peintres qui aurait influencé les Lords anglais dans l’aménagement de la campagne qui entourait leur domaine.

Mais, pour accéder à ce naturel, à cette invisibilité, idéalement le jardinier se doit d’être très présent pour observer et suivre pas à pas l’évolution du jardin.

Dans notre approche diversiforme, pas de vestiges de grandes corvées éreintantes, mais plutôt un entretien presque quotidien qui laisse place au naturel.

Sarcler, planter, transplanter, arroser, émonder, créer, tout peut donc se faire par des gestes et des actions qui s’intègrent discrètement, au jour le jour, à l’ensemble pictural.

OBSERVER, CRÉER

Tout cela, me direz-vous, sent tout de même le travail. Mais, comme antidote, il y a pourtant un truc qui amène le jardinier à vivre un autre type de rapport avec son bout de terre : il s’agit de faire rimer observation et création. L’observation tient un rôle essentiel dans l’évolution harmonieuse d’un jardin.

Observer chaque plant, chaque plate-bande, prendre du recul, rêver, entrevoir sous différents angles ; voilà une posture qui peut aider à acquérir une vue d’ensemble de ce que pourrait devenir la personnalisation de « son » jardin.

Le jardin anglais

LES JOIES DE L’ALTERNANCE

Un jardin anglais se compose surtout de vivaces qui fleurissent en alternance du début du printemps, jusqu’à la fin de l’automne. Les annuelles et les biannuelles y ont aussi un rôle à jouer, mais c’est souvent un rôle d’appoint.

Ce type de jardin a une allure champêtre, il suggère parfois même le champ fleuri, bref, tout y est naturel pour ne pas dire pittoresque.

Autre prouesse : peu importe le moment où vous le visiter, il s’y passe toujours quelque chose, car à chaque période de la belle saison, il y a une partie du jardin qui met en vedette tels types de fleurs, de graminées, d’arbustes ou d’arbres, comme cela se passe dans la nature.

Donc, ce n’est pas tout, tout de suite et tout le temps, mais plutôt un truc de magie à la fois.

Je trouve cela passionnant de réussir à développer ce style de plates-bandes, mais ça demande un assez grand espace, des connaissances en horticulture et de la patience. C’est vrai qu’il n’est guère facile de se mettre au rythme de la nature et de tenter d’imiter sa façon bien à elle de faire les choses !

Jardins et hiver

HIVERNER

Il y a aussi un autre réalité dont j’aimerais parler : les Jardins diversiformes sont situés dans un climat très nordique. En hiver, les alentours sont couverts d’une imposante couche de neige.

Les jardiniers que nous sommes profitent alors de cette période pour prendre un certain recul ; c’est également un moment idéal pour penser au jardin à venir.

Bref, chaque année, en Outaouais, nos jardins disparaissent littéralement sous la neige. Avec le retour du printemps, tout semble avoir été broyé et on distingue la structure géométrique des jardins qui avec leurs plates-bandes alignées sont au premier coup d’œil tout ce qu’il y a de plus « jardin à la française », mais seulement l’espace de quelques semaines.

Puis, jour après jour, nous sommes les premiers surpris de voir sortir de cette terre toute une nouvelle verdure qui se met à grandir et à fleurir.

Une présence verte

ARTICLES SIMILAIRES…

Les jardins d’hiver

Les jardins d’hiver

Si comme moi, vous habitez un pays nordique, vous vous êtes sans doute déjà demandé par quoi au juste remplacer la pratique de l’horticulture une fois l’hiver venu…

Asperges et jardins

Asperges et jardins

En automne des plants ont l’art de mettre de la magie autour d’eux. Dans les Jardins diversiformes, c’est le cas de l’asperge…

Graminées, verticalité et jardins

Graminées, verticalité et jardins

Les graminées apportent une touche de magie et d’exotisme à un aménagement paysager. Je vous en présente quelques-unes qui aiment notre climat nordique…

error: Contenu protégé !

S'abonner à mon infolettre

Rejoignez ma liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. 

 

Louis Couture

Les Créations Diversiformes

Merci de votre inscription.

S'abonner à mon infolettre

Rejoignez ma liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. 

 

Louis Couture

Les Créations Diversiformes

Merci de votre inscription.

Share This