Septembre… • Quel joli temps pour se dire au revoir,
quel joli soir pour jouer ses vingt ans… • Extrait d’une chanson signée Barbara

Explorations photographiques et numériques : Louis-Georges.

Dans un article récent et minimaliste, nous avons surfé en images sur les mots jardiner, observer, photographier, créer, partager.

Mon « nous » inclue bien entendu l’ami Georges Lejardinier, grand manitou diversiforme !

Ce regroupement de mots faisait un clin d’œil au « donner, recevoir, rendre » que l’amie Marguerite Paradis m’a un jour transmis. Ah ! La magie d’apprendre de son entourage et de son environnement !

J’étais impatient de vous présenter le volet septembre de mon palmarès. En effet, ce projet de palmarès mensuel de la floraison des Jardins diversiformes – commencé il y a trois ans – est maintenant présentable, du moins je l’espère !

Certains diront peut-être : « mais pourquoi un grand gars passe-t-il tant de temps à jouer dans les petites fleurs et à répertorier, alors qu’il y aurait tant à faire ? »

Plus que jamais, je me rends compte que les gens n’aiment pas que l’on suive un autre chemin qu’eux… Comme le chantait si bien Georges Brassens.

Bon ! Je serais tenté de répondre en leur retournant la question : « mais alors, pourquoi vivre, et surtout, pourquoi ne pas asphalter la Terre au complet un coup parti ? »

Je pensais que ça prenait toutes sortes de monde pour faire un monde.

J’avoue que mon jardinage c’est peut-être par romantisme, par compensation, ou par…

Mais, c’est aussi, parce qu’un jour, le hasard, l’amour et les conditions étaient réunis autour de moi, pour apprendre, sur une base quotidienne, auprès d’un monde végétal si complexe.

J’ai déjà parlé de cette approche dans l’article Le jardinier invisible.

Un monde vert et multicolore qui était là bien avant nous les humains et qui a, plus que jamais, tant à nous apprendre, si on se donne la peine de composer et de grandir avec lui.

Ceux et celles qui pratiquent le jardinage, tout comme la création, savent d’expérience que des courbatures viennent avec ce travail de l’esprit, mais que tout ça en vaut la peine.

Alors, vous aimez faire des promenades en nature ou parfois découvrir de nouveaux jardins, ou encore mieux, vous avez la chance d’habiter sur un bout de terrain, vous jardinez ?

Et si nos observations et nos explorations pouvaient vous être utiles. C’est là le sens de ce palmarès.

Amitiés multicolores !

Printemps, été, automne • Au palmarès de la floraison des Jardins diversiformes

 

* * * 

Pour mieux connaître les fleurs sauvages et composer avec elles, plusieurs articles vous attendent sous l’étiquette Fleurs rustiques

* * * 

EN SEPTEMBRE

Au palmarès de la floraison des Jardins diversiformes

En septembre, les graminées volent la vedette aux fleurs habituelles.

Avec leurs « plumes » qui flottent au vent, elles sont numéro 1 !

Dans la grande famille des miscanthus, il y a toutes sortes de variétés qui nous procurent un vrai bonheur tardif.

L’ami Jean, au pays des géants

Les graminées miscanthus

La géante miscanthus Floridulus : plus de 3 m – 12 pi.

La miscanthus Huron, plus courte, fait 1,2 m – 4 pi. et sa plume est décorative en automne.

La miscanthus pourprée : 2 m – 6 pi.

La miscanthus sinensis gracillimus : 2 m – 6 pi.

La miscanthus zebrinus, celle avec des taches jaunes sur le feuillage : 2,5 m – 8 pi.

ARBRES ET ARBUSTES • Hydrangée paniculée • Potentilles • Rosier nain ‘The Fairy’ • Spirée rose • Weigela (nouvelle floraison tardive)

COUVRE-SOL • Commeline tubéreuse • Coronilla • Menthe pommée • Origan • Physostegia

FLORAISON • Anémone du Japon • Échinacées • Galane oblique • Helianthus decapetalus ‘Plenus’ • Hibiscus vivace • Hosta plantaginea ‘Grandiflora’ • Ligulaire dentée ‘Othello’ • Orpin remarquable ‘Autumn Joy’ • Phlox paniculé • Salicaire • Sauge russe • Rudbeckie ‘Goldsturm’ • Rudbeckie hérissée • Rudbeckie laciniée

GRAMINÉES • Calamagrostis stricta • Les miscanthus, : floridulus, huron, pourprée, sinensis, zebrinus

FLEURS RUSTIQUES • Aster de toutes sortes • Érigéron de Philadelphie • Verge d’or

BIENTÔT, les palmarès des mois d’octobre et de novembre…

ARTICLES SIMILAIRES…

Au cœur de l’été

Au cœur de l’été

La végétation qui explose en juillet et en août, ne cessent de surprendre leurs visiteurs des Jardins diversiformes…

La chicorée

La chicorée

La chicorée sauvage est une matinale aux multiples fleurs bleues et dans un jardin une palette bleue, c’est plutôt rare. Cette naturalisée est originaire des pays de la Méditerranée…

Les belles de juillet

Les belles de juillet

Au cœur de l’été, je vous propose quelques-unes de mes fleurs rustiques préférées qui, en juillet, animent les Jardins diversiformes…

error: Contenu protégé !

S'abonner à mon infolettre

Rejoignez ma liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. 

 

Louis Couture

Les Créations Diversiformes

Merci de votre inscription.

Share This