Sélectionner une page

Les Guerriers de Riace • Grèce antique, vers 460 avant notre ère.

SURVOL – Jardiner sa vie. Vivre dans l’interconnexion, aller à la rencontre de la vie.

S’ouvrir, aller aux sources de notre nature créatrice.

Être-au-monde.

Photos et explorations numériques : Lejardinier

Jardiner, entrer dans un corps à corps avec les éléments, les acteurs, les vivants d’une vie de nature minérale, végétale, animale et humaine

Aller à la rencontre de la chair du monde, de sa propre chair et celle des autres

Interdépendance, interculturalité

Jardins et jardiniers en interaction s’inscrivent, s’enracinent dans un écosystème

À corps-potentialité, vie exponentielle

Corps-écomilieu, corps en dialogue avec une nature-culture en devenir

Observation, réflexion, interaction

Asphyxier le vivant, l’enfermer dans la monoculture

Passer du pareil au même : refuser de grandir

Élargir son champ d’horizon, entrer dans la valse des saisons

Tonifier le corps, l’inscrire dans un terreau, un environnement nourrissant, stimulant

Jardiner la vie, la santé, le bien-être, l’interaction

Tout corps est porteur d’intériorité et d’extériorité 

S’enraciner dans l’espace-temps, l’ici et l’ailleurs

Le jardinage s’inscrit dans des respirations profondes, des postures appropriées et dans l’éveil de tous les sens

À colonne vertébrale en santé, travail intellectuel et régularité assurée

Horticulture, articulture et articulation : pour les jardiniers, trio inséparable en matière de création

À gestuelle consciente, pratique fructueuse

À corps défaillant, vie en jachère

Jardiner : autre façon d’éveiller un corps sensitif, terrien, cosmique

Corps accord

error: Contenu protégé !
Share This