Ah ! Ces sentiers qui nous mènent au coeur de l’été !

Mise à jour : avril 2023

SURVOL – La végétation qui explose en juillet et en août, ne cessent de surprendre leurs visiteurs des Jardins diversiformes.

Photos : L. Couture

* * *

Plusieurs vivaces et arbustes nous offrent alors simultanément leur floraison.

Parmi lesquels, les clématites, les crocosmias Lucifer, les filipendules, les héliopsis, les hémérocalles de toutes sortes, les hostas, les verbascums, les échinacées, et bien d’autres.

Du côté des arbustes, les hydrangées ont l’art de mettre de la magie partout où elles s’installent l’espace de quelques semaines.

Dès juillet on est plongé au cœur de l’été. L’exubérance de son abondante végétation et la diversité de la floraison m’ont toujours fasciné.

LE CHAMP FLEURI

Chaque année, cette période de l’année est le moment où les Jardins diversiformes en perdent leurs « repères ».

Bien que depuis plus de trente ans, nos jardins reposent sur un même plan géométrique fait de rangées et d’allées où la ligne droite joue un rôle important, en cette période de l’année, ils prennent une allure de champ fleuri.

Si au début du printemps on surplombe un jardin assez clairsemé, il est tout autrement en juillet : on s’y sent plutôt petit.

L’HÉRITAGE DU JARDIN ANGLAIS

On peut dire que l’influence du jardin anglais a un rôle à jouer dans cet effet.

Contrairement aux jardins italiens et français, inspirés par la Renaissance italienne, donc plutôt manucurés et géométriques, le jardin anglais, lui, nous offre un spectacle beaucoup plus champêtre, pour ne pas dire naturel.

La spécificité du jardin anglais est de fleurir du printemps à l’automne, mais à partir de plantes vivaces. Ainsi, son entretien a beaucoup à voir avec une approche « durable ».

C’est comme si tout se préparait en secret, sous la terre, avec en surface une floraison qui alterne de semaine en semaine, pour donner à chaque espace du jardin son moment de gloire.

Avec le temps, nos jardins se sont donc développés en faisant un clin d’œil à l’approche anglaise, mais sans en faire une religion.

Ainsi, nous comptons également sur l’apport de fleurs rustiques, de plantes bisannuelles et de quelques annuelles qui se resèment d’elles-mêmes, comme les pavots d’Espagne.

Bien sûr, nous avons opté pour des plantes qui aiment le climat de notre coin de pays et qui se reproduisent facilement.

Sur ce, bon jardinage !

De mois en mois • Au palmarès de la floraison des Jardins diversiformes

ARTICLES SIMILAIRES…

Le jardin comme écosystème

Le jardin comme écosystème

Les Jardins diversiformes sont inscrits dans un terroir qui les enracine, les transcende, les encadre et les différencie. Ils ont leur personnalité propre…

Pervenche et pétasite

Pervenche et pétasite

À son tour, le mois de mai vient nous surprendre et des plantes qui n’ont rien en commun, comme la pervenche et la pétasite, partagent pourtant une même période de floraison…

Jonquilles et pulmonaires

Jonquilles et pulmonaires

Plus d’un mois après la fonte des neiges, la bruyère d’hiver fleurit toujours. Cet article vous propose d’aller à la rencontre de ces autres belles d’avril…

error: Contenu protégé !

S'abonner à mon infolettre

Rejoignez ma liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. 

 

Louis Couture

Les Créations Diversiformes

Merci de votre inscription.

S'abonner à mon infolettre

Rejoignez ma liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. 

 

Louis Couture

Les Créations Diversiformes

Merci de votre inscription.

Share This