Lorsque les mots ne suffisent pas, il y a toujours la peinture…

SURVOL – Des ARTchives, des tableaux pour revisiter le passé, ses enracinements et pour mieux comprendre sa trajectoire…

Rassurez-vous, le titre ARTchives a plus à voir avec l’art qu’avec la ciboulette, qui en anglais se dit justement « chives ».

Au cours de 2020, cet article-galerie sera une sorte de porte-folio qui fera parler mes meilleurs « vieux succès » picturaux, ceux qui ont encore des secrets à livrer.

REMONTER LE TEMPS

Comme il est amusant de revoir ses premiers tableaux. Je remarque à quel point la plupart sont autobiographiques, d’où leur potentiel évocateur.

La piqûre pour la peinture, ou plutôt pour la couleur, date du début des années 1980. Cette longue période d’exploration a culminé avec ma participation, à partir de l’été 2000, à des ateliers de peinture en plein air offerts à Baie-Saint-Paul par la peintre Denise Pelletier.

Enfin, cette plongée dans la couleur a toujours été très utile pour mes années de travail en graphisme. Ah ! Le domaine du design graphique, par lequel les mots, les couleurs, les formes et la composition viennent ciseler le message dans un concept idéalement communicateur !

ENTRE DESSIN ET COULEUR

Ces premiers tableaux me rappellent mon apprivoisement des couleurs qui s’est fait une couleur à la fois. Car, comme vous le devinez, ma porte d’entrée en création, c’était le dessin à la ligne.

Ainsi, le monde des couleurs a longtemps conservé sa part de défi, car les couleurs ont leur vie propre : elles révèlent, tout en étant révélées.

Et, si l’on gratte un peu, je pense que le chemin inverse est tout aussi ardu pour les artistes qui au départ sont des virtuoses de la couleur et non du dessin.

Voici donc quelques-uns de ces fameux tableaux…

FÉVRIER 2020 • L’amour ! L’amour ! C’est pas une raison pour…

À droite…
LA RECONSTRUCTION DU DÉSIR
L. Couture • Acrylique sur toile, 12 x 16 po • 2007

Ce couple dansant, porteur d’espoir, m’a inspiré dès que j’ai deviné sa présence…

À gauche…
COLÈRE SIAMOISE
L. Couture • Acrylique sur toile, 16 x 12 po • 2003

Le titre de ce tableau se fait peut-être l’écho de ce que l’enfant en moi ressentait, et ressent parfois aujourd’hui, lorsqu’on lui parle de l’amour…

UNE REMONTÉE DANS LE TEMPS…

VIVRE, CRÉER

Peu importe comment je nomme là où je vis : galerie personnelle, studio boutique et récemment boutique saisonnière, vous avez compris que j’aime bien vivre parmi mes tableaux et mes créations.

Jeune étudiant, un ami m’avait dit que je vivais comme dans un musée. À l’époque et encore aujourd’hui, j’ignore si c’était un compliment. Mais, le ton avec lequel Luc L. avait parlé ne m’inspirait pas trop confiance.

ÉLAN IRRÉSISTIBLE

 L. Couture • Acrylique sur toile. 31 x 40 po. 1986.

Juillet 1952, cet été-là, il s’est bien passé quelque chose pour que je sois là aujourd’hui.

ESPOIR INSOLITE

L. Couture • Acrylique sur toile. 32 x 40 po. 1986

Ironiquement, on m’a souvent dit que ma mère Denyse était une grande comédienne, mais sans me dire quel rôle elle leur jouait exactement. Pauvre eux !

Moi, j’avais bien compris en voyant le film « Autant emporte le vent » qui était le modèle de la belle Denyse.

L’OASIS

L. Couture • Acrylique sur toile. 32 x 48 po. 1987

Ce tableau est inspiré d’un croquis personnel réalisé lors d’une séance de dessin d’après modèle. À l’époque, je participais aux ateliers de dessin organisé par Diane Génier et Jean-Emmanuel Allard.

À LA RECHERCHE DE L’ÂME SOEUR

 L. Couture • Acrylique sur toile. 32 x 48 po. 1987

« On ne cherche pas l’amour, on le laisse venir un jour. » Je pense que c’est de la grande chanteuse Danielle Messia (1956-1985).

PRO CRASTINUS AMOR MÍO

L.Couture • Acrylique sur toile. 37 x 37 po. 1994

Au lieu de toujours remettre à demain, il faut parfois oser, juste pour explorer et jazzer le moment présent.

HUMANEAU

 L. Couture • Acrylique sur toile. 9 x 12 po. 2001

Entre l’eau et la terre, entre ville et campagne, mon coeur a longtemps balancé. Finalement vivre dans un jardin est venu tranché ce dilemme et faire mon bonheur.

 EN SOUVENIR DE GUILLAUME COUTURE

L. Couture • Acrylique sur toile, 14 po x 18 po. 2002

C’est si inspirant de découvrir l’histoire de l’un de ses lointains ancêtres. Ah ! Guillaume, Jhandich, Achirra, l’homme « truchement » au trois noms, je pense souvent à toi.

GUÉRIR AVEC L’HIVER

L.Couture • Acrylique sur toile, 14 x 18 po. • 2005

Comment se réconcilier avec une saison si froide et imprévisible ? Et, si la réponse était de sortir dehors et d’aller jour avec l’hiver le plus souvent possible, peu importe son âge.

Ce tableau est aussi un clin d’oeil au grand peintre surréaliste René Magritte (1898-1967).

MÈRE TECTONIQUE

L. Couture • Acrylique sur toile, 16 x 20 po. • 2012

Une composition qui a pris vie lors d’une de mes démonstrations en atelier. Il s’agissait de composer avec un minimum de couleurs, à partir des mots déclencheurs « plaques tectoniques ».

À compléter prochainement

error: Contenu protégé !

S'abonner à mon infolettre

Rejoignez ma liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. 

 

Louis Couture

Les Créations Diversiformes

Merci de votre inscription.

Share This